PROCHAIN EVENEMENT

Le 16-12-2017 ( TU)
Survol de Juno (Jupiter)

.

PROCHAINE ECLIPSE

Eclipse de Lune (Totale)
31/01/2018

DECOUVRIR

Oumuamua, l'objet céleste venu d’ailleurs

Publié par Philippe VOLVERT le 14/12/2017


ActualitéQuelle est l'origine d'Oumuamua? Green Bank Telescope et l'Allen Telescope Array pourraient répondre à la question - Photo European Southern Observatory/M. Kornmesser

Découvert le 19 octobre dernier, l’astéroïde Oumuamua continue d’intriguer les scientifiques. Se déplaçant à la vitesse de 38,3 km/s, il est le premier astéroïde détecté à avoir été identifié comme provenant d'en-dehors du système solaire. Il avait été repéré par le télescope Pan-STARRS 1 installé sur le Haleakalā, à Hawaï, alors qu'il se trouvait à 0,2 unité astronomique (30 millions de kilomètres) de la Terre.

D’abord classé comme étant une comète, il reçoit la numérotation C/2017 U1 avant d’être reclassé une semaine plus tard parmi les planètes mineures sous l’immatricule A/2017 U1. Après des calculs de trajectographie et il est formellement rangé parmi les objets interstellaires sous la désignation 1I/2017 U1. Par la même occasion, il reçoit le nom de baptême Oumuamua, qui signifie « Le messager » en hawaïen.

Depuis sa découverte, de nombreux observatoires terrestres et spatiaux ont été mis à contribution pour étudier l'objet céleste. On sait aujourd’hui qu’il présente une forme très allongée, environ 4 km de long pour 400 m de large, des proportions inhabituelles pour un astéroïde ou une comète. L’analyse chimique révèle qu’Oumuamua serait dense et riche en métal. Sa vitesse de rotation serait de l’ordre d’un tour toutes les 7,3 heures et luminosité varie d’un facteur de 10.

Depuis hier, Oumuamua est étudié de près par le Green Bank Telescope et l'Allen Telescope Array dans le cadre du projet Breakthrough Listen. Il consiste à épier le corps céleste en continu durant une dizaine d'heures à travers quatre bandes radio pour vérifier sa réelle nature.

Selon les astronomes, Oumuamua pourrait avoir été formé à partir d'un amas diffus d'étoiles dans les constellations Carène ou Colombe, dans la "zone glacière" d'une étoile. Il aurait été éjecté de son propre système stellaire il y a des centaines de millions d’années et ère depuis dans la Voie Lactée. D’ici quelques temps, il quittera le système solaire en direction de la constellation de Pegase.

Pour Thomas Zurbuchen, administrateur associé de la NASA à Washington, la découverte est historique. Elle ouvre une nouvelle fenêtre pour étudier la formation de systèmes solaires au-delà du nôtre. Depuis des décennies, l’existence de tels objets était émise sans pour autant avoir une preuve directe. Avec Oumuamua, c’est chose faite.