Trois sites sélectionnés pour Mars 2020

Publié par Philippe VOLVERT le 14-02-2017

La Nasa rend public les trois sites d'atterrissage choisis pour la mission Mars 2020 - Photo Nasa

La Nasa vient de dévoiler les trois finalistes sélectionnés comme site d'atterrissage envisagés pour le rover de la mission Mars 2020.

Les sites choisis ont fait l'objet de discutions lors d'un séminaire qui s'est tenu du 8 au 10 février dernier à Monrovia en Californie. Les 172 chercheurs réunis autour de la table devaient tenir compte de critères scientifiques et techniques dictés par la Nasa. Avant tout, le site doit présenter plusieurs types de sol résultant de différents processus géologiques et proposer un environnement qui ait été habitable. Des 30 sites répondant à ces critères en 2015, seuls huit restaient en lice à l'ouverture du congrès. Aujourd'hui, il n'en reste que trois parmi lesquels la Nasa devra faire son choix définitif en 2018 ou 2019.

Columbia Hills dans le cratère Gusev a déjà fait l'objet d'une exploration par le rover Spirit de 2004 à 2009. Il avait mis en évidence la présence à une certaine époque de sources d'eau chaude sans toutefois trouver d'autres traces d'eau à l'intérieur de ce cratère de 160 km de diamètre. La mission Mars 2020 pourrait faire un détour vers la dune où s'est enlisé Spirit en 2009 et qui a fini par rendre l'âme quelques mois plus tard au cours de l'hiver martien.

Le second site retenu est le cratère Jezero. Il s'agit d'un cratère d'impact de 49 km de diamètre localisé précisément au sud de Nili Fossae et d'Arena Colles. Il aurait contenu de l'eau à deux reprises il y a 3,5 milliards d'années. Les images prises par la sonde MRO indiquent la présence d'argiles en grande quantité. Il avait été l'un des sites envisagés pour le rover Curiosity avant d'être écarté au profit d'autres lieux plus prometteurs.

Le Nord Est de Syrtis Major est un haut plateau identifié pour avoir connu une importante activité volcanique souterraine à l'origine de sources chaudes ayant fait fondre la glace en surface. Les scientifiques pensent que le terrain aurait pu être favorable à une époque au développement d'une vie microbienne.

Mars 2020 est prévu pour être lancé en juillet 2020 à bord d'une fusée Atlas V. Le rover aura pour mission d'étudier l'aspect géologique du site d'atterrissage et évaluer les ressources naturelles présentes. Il sera équipé d'une batterie d'instruments qui détermineront si les lieux ont pu abriter la vie à une époque.