Le pôle Sud d'Encelade est chaud sous sa glace

Publié par Philippe VOLVERT le 14-03-2017

Le pôle Sud d'Encelade serait plus chaud que ce que l'on pensait jusqu'à présent selon une nouvelle étude parue dans Nature Astronomy - Photo Nasa/JPL-Caltech/Space Science Institute

Une nouvelle étude parue dans le journal Nature Astronomy explique que le pôle Sud d'Encelade, l'une des lunes de Saturne, est plus chaud que prévu sous la surface de glace. Cela suggère que l'océan d'eau liquide pourrait être plus proche de la surface que ce que l'on pensait jusqu'à présent.

L'excès de chaleur est principalement prononcé au-dessus des trois fractures, connues sous le nom de « Griffes du tigre » qui sont à l'origine d'épisodes de cryovolcanisme observés par la sonde Cassini. Hors, en ce moment la région ne semble pas active. Des fractures apparemment dormantes, situées au-dessus de la mer chaude et souterraine de la lune marquent le caractère dynamique de la géologie d'Encelade, suggérant qu'elle aurait pu connaître plusieurs périodes d'activité en différents endroits de sa surface.

La conclusion est en accord avec une étude indépendante menée en 2016 qui était parvenue à estimer l'épaisseur de la croûte de glace qui enveloppe Encelade. Elle varie entre 18 et 22 km sur l'ensemble du globe mais n'atteint plus que 5 km au grand maximum au pôle Sud.

Avec un océan d'eau liquide protégé par une épaisse couche de glace, Encelade est un bon candidat pour la présence d'une vie extraterrestre.