Cassini, fin de l’une des plus grandes missions

Publié par Philippe VOLVERT le 14-09-2017

Après treize ans d'exploration du monde de Saturne, la sonde Cassini s'apprête à tirer définitivement sa révérence - Photo ESA

Demain à 11 heures 55 TU, la sonde Cassini cessera toutes transmission avec la Terre. Quelques minutes plus tôt, elle aura plongé dans l’atmosphère de Saturne pour s’y désintégrer, mettant un point final à l’une des missions les plus réussies de l’exploration du système solaire… Flashback

Quinze octobre 1997, la sonde Cassini quitte la Terre, juchée au sommet d’une fusée Titan. Sur son flanc est agrippé le petit atterrisseur européen Huygens. Objectif, la planète Saturne à 1,43 milliard de kilomètres de là. Au terme d’un voyage de sept ans qui l’aura amenée à survoler Vénus, la Terre et Jupiter, Cassini arrive à destination le 01 juillet 2004.

Cassini est placée sur une orbite allongée qui lui permet de croiser de temps à autres les différentes lunes de Saturne et par la même occasion d’observer la planète sous toutes ses coutures. Mais la star incontestée dans ce coin du système solaire, c’est Titan. En treize ans d’exploration, la plus grosse lune de la planète aura été survolée à 127 reprises. A titre de comparaison, c’est trois fois plus que l’ensemble des survols des autres lunes. Elle aura même sa mission dédiée avec Huygens qui s’y pose en douceur le 15 janvier 2005. L’engin de 350 kg fonctionnera 2 heures 27, dépassant largement les prévisions.

Cassini, c’est 625 Gb de données collectées et plus de 450 000 images prises mais surtout de nombreuses découvertes à mettre à son crédit. Parmi elles, il y a ces lacs d’hydrocarbures que l’on soupçonnait à la surface de Titan. Beaucoup moins attendus sont les geysers de vapeur d’eau s’échappant d’Encelade. Une nouvelle extraordinaire qui laisse à penser qu’il y aurait un océan d’eau liquide caché sous l’épaisse couche de glace recouvrant la surface de la petite lune. Saturne n’est pas en reste puisque la sonde l’a étudiée de près, notamment ses courants atmosphériques et ses anneaux.

Vingt ans après son lancement, Cassini est l’une des missions les plus riches et réussies de l’exploration du système solaire. Alors que la sonde ne devait rester en orbite autour de Saturne que deux années, la Nasa a prolongé l’exploration de la planète et ses lunes à plusieurs reprises. Ses réservoirs presque à sec, il ne restait pas d’autres choix que de précipiter la belle Cassini dans l’atmosphère de Saturne pour protéger ses lunes immaculées de toute pollution.

Destination Orbite ne pouvait être absent pour cet évènement et proposera de suivre en direct l’émission de la Nasa.

Emission spéciale