Qu'est-ce qu'une comète

Les comètes sont les astres parmi les plus spectaculaires de notre système solaire. Constituées essentiellement de glace et de roches, elles se vaporisent à la surface à l’approche du Soleil en une très longue queue s’étendant sur des millions de kilomètres. Leur formation remonte à la naissance du système solaire. Depuis, elles se sont figées comme pour immortaliser le moment où elles se sont formées. Dans notre système solaire, il existe deux réservoirs à comètes.

Churyumov-Gerasimenko par Rosetta
La comète 67P/Churyumov-Gerasimenko photographiée le 20 juillet 2015 par la caméra NAVCAM de la sonde européenne Rosetta à 171 km de distance - Photo ESA/Rosetta/NAVCAM – CC BY-SA IGO 3.0 (Agrandir)

Réservoir à comètes

La Ceinture de Kuiper, située au-delà de l’orbite de Neptune à 40 Unités Astronomiques (1 UA = 150 millions de km), s’étend sur 10 UA environ. Découverte en 1992, elle contiendrait des milliards de blocs de glace dont certains pourraient dépasser 1 000 km de long. A ce jour, un millier d’entre eux a été catalogués par les astronomes. La présence des planètes comme Neptune perturberait la stabilité de l’orbite de certaines comètes qui finiraient par plonger à l’intérieur du système solaire en devenant des comètes périodiques courtes.

Le Nuage d’Oort serait de forme sphérique englobant le système solaire et pourrait contenir plusieurs milliers de milliards de noyaux cométaires. L’existence de réservoir est hypothétique mais universellement approuvée. Elle est basée sur des recherches menées par l'astronome hollandais Jan Hendrik Oort. Dans les années 50, il publie ses travaux portant sur les comètes à longue période ayant un aphélie (distance de l’orbite d’un astre la plus éloignée du Soleil) allant de 20 000 à 100 000 UA. Il en conclut que dans cette vaste zone, les comètes circuleraient sur des orbites plus ou moins circulaires. A cette distance, la vitesse orbitale des comètes n’est que de quelques mètres par secondes si on la compare à celle des étoiles voisines qui est de 20 km/s. Hors, certaines d’entre elles sont à peine plus distantes du Nuage d’Oort que le Soleil et pourraient être à l’origine des comètes périodiques longues qui traversent le système solaire.

Nuage de Oort et Ceinture de Kuiper
Le vaste Nuage d'Oort avec au centre la Ceinture de Kuiper - Photo ESO/L. Calçada (Agrandir)

Type de comètes

Les paramètres orbitaux déterminent le temps que prend une comète pour boucler une orbite autour du Soleil. Si une comète met moins de 200 ans pour compléter une orbite, elle sera cataloguée comme une comète périodique. Dans le cas contraire, on la définira comme étant une comète non périodique.

Orbite d'une comète
Représentation graphique de l'orbite d'une comète autour du Soleil - Photo Nasa/P. Volvert (Agrandir)

Nomenclature

Depuis janvier 1995, les comètes découvertes reçoivent une désignation codée de la façon suivante. Période + année de la découverte + une lettre pour donner la quinzaine où elle a été découverte + un chiffre qui reprend l'ordre de découverte dans la quinzaine. Ainsi, P/ est une comète périodique, C/ comète non périodique, X/ dont l'orbite n'a pu être établie, D/ une comète périodique qui a disparu ou qui n'existe plus. Pour illustrer cette désignation, voici l'exemple de la comète Hale-Bopp.

Hale-Bopp (C/1995 O1): il s'agit d'une comète non périodique découverte en 1995, plus précisément dans la quinzaine désignée O, soit là quinzième de l'année qui correspond à la période allant du 01 au 15 août. Le dernier chiffre indique qu'il s'agit de la première comète découverte dans ces 2 semaines d'août 1995.

Outre la nomenclature technique, les comètes reçoivent également un nom de baptême plus littéraire. La plupart du temps, elles portent le nom de la ou des personnes qui les ont découvertes. Parfois c’est celui de l’instrument qui a permis de les dénicher. Le recordman en la matière est le satellite SOHO de l’agence spatiale européenne. Positionné sur le Point Lagrange L2, il a une vision très étendue du voisinage solaire. Aucune comète ne peut lui échapper. Le 15 septembre 2015, après 20 ans d’observation, SOHO détectait sa trois millième comète.

Sources

  • "Le système solaire" de Alessandro Braccesi, Giovanni Caprara, Margherita Hack (Gründ)
  • Ciel et Espace
  • Space Connection 43 - Les petits habitants de notre système solaire